27 décembre 2010

Infowar S3 - Le viol le plus grave du monde

Infowar, articles récoltés au long de la semaine 3, du 20 au 26/12/2010.

Ce qui m'a le plus frappée cette semaine, c'est la juste révolte de Naomi Wolf, son "j'accuse" sur le Huffington post.

la_une_du_monde_magazine_date_25_decembre

Assange à la une du Monde le 25 décembre 2010

"Jamais en vingt-trois années de soutien aux victimes d’agressions sexuelles, à aucun endroit du monde, n’ai-je entendu un seul cas d’homme recherché par deux nations, et placé en isolement sans liberté provisoire en attendant d’être entendu par la justice, pour aucun présumé viol, même le plus brutal ou le plus facilement démontrable." Naomi Wolf

Le viol

"un présumé violeur se retrouve au centre de tant d’attentions, alors que l’extrême majorité des violeurs “confirmés” galopent gaiement dans la nature dans l’indifférence générale"

  • WikiLeaks... et le viol devient grave par La rédaction de Les Nouvelles News. "Le fondateur de WikiLeaks, accusé de viol, dans les filets de la justice. Qu'il soit coupable ou pas, de nombreuses voix dénoncent un acharnement malsain, alors que des dizaines de milliers de victimes de viol ne sont pas entendues. L'affaire témoigne aussi de la tendance à l'instrumentalisation du sort des femmes, à des fins autrement politiques."

Wikileaks

  • L'épouvantail WikiLeaks par Patrick Lagacé sur cyberpresse."La saga WikiLeaks se poursuit, dans une atmosphère de délire alimentée par les autorités américaines. Hier, le vice-président des États-Unis d'Amérique, Joe Biden, a enfilé son costume de Dick Cheney pour décréter que Julian Assange, le visage de la nébuleuse, était un «terroriste hi-tech». Oui, un terroriste. Rien de moins!". [...] "Trois jours avant les propos du vice-président Biden, M. Blanton a été sarcastique à souhait. «J'aimerais que tous les groupes terroristes écrivent à l'ambassadeur américain local, comme Assange l'a fait à l'ambassadeur Louis Susman à Londres, le 26 novembre, pour demander des suggestions afin qu'aucune source confidentielle ne soit blessée (par ces révélations). J'aimerais que tous les groupes terroristes s'allient au Monde, au El Pais, au Der Spiegel, au Guardian et au New York Times, et qu'ils acceptent les conseils de journalistes professionnels pour déterminer quelles bombes vont exploser, où et avec quels détonateurs. Tout indique que WikiLeaks ne se comporte pas comme un groupe anarchiste ou terroriste, mais comme un groupe qui publie selon des normes se rapprochant de celles du journalisme professionnel.» Blanton n'est pas le seul à nuancer les actions de WikiLeaks. Malheureusement, ceux de son camp sont noyés dans un tsunami de paranoïa."

Assange

Time a préféré Mark Zuckerberg, Le Monde qui est un des seuls 5 journaux à bénéficier des câbles de Wikileaks se choisit Assange pour homme de l'année

Apple et Wikileaks

"there was an app for that" (par Pierrick Prévert sur twitter)

Bon ben voila, maintenant vous savez à quoi vous en tenir. Il n'y a pas que les pommes dans la vie, il y a linux et android aussi. En plus :

En France

Maître Eolas décerne le "prix Busiris", qui récompense une affirmation juridiquement aberrante, si possible contradictoire, teintée de mauvaise foi et mue par l'opportunité politique plus que par le respect du droit., à Eric Besson, ministre de l'Industrie, de l'Énergie et de l'Économie numérique.

Loppsi 2

Après Hadopi, le potentiel totalitaire de la Loppsi

Nous tombons dans l'abjection. On s’attaque aussi aux personnes séropositives.

               

Infowar : depuis la veille du 1er jour

 


19 décembre 2010

Infowar S2 - Loppsi en France

Infowar, articles récoltés au long de la semaine 2, du 13 au 19/12/2010.

Yellow_Pirate_Submarine

Illustration de Lou Dev My yellow pirate submarine

parce que partager n’est pas voler, et qu’internet doit rester libre, je vogue entre les eaux du flux.

Après une courte interruption, je choisis de lister par semaine, les meilleurs articles qui me plaisent pour nous aider à suivre l'Infowar. Cette semaine avait de quoi nous mettre sur les nerfs. Durs d'être Français quand 5% des députés nous votent la censure sans jugement, que pendant ce temps l'Etat veut vendre nos fichiers de carte grise, que notre Ministre de l'Intérieur est une fois de plus condamné, mais que le Président invite à déjeuner des blogueurs influents pour leur mettre de la poudre élyséenne plein les yeux (parce que j'essaye de rester polie).

Dans le reste du monde : on apprend que le jeune Bradley Manning subit la torture pendant qu' Assange, lui sort de prison mais risque toujours l'extradition.

Assange

Il est sorti de prison mais pas élu homme de l'année par Time et les USA cherchent à le poursuivre pour espionnage

Guerre des G33ks : plus de 2000 miroirs

Mutinerie, acte II :

Icone : Quant au choix de Mark Zuckerberg comme personnalité de l'année 2010 par Time, ça ne laisse pas d'étonner

  • Le drôle de choix du magazine TIME par Nathalie Collard sur cyberpresse. Les lecteurs de TIME avaient choisi quelqu'un d'autre, en l'occurrence Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, plébiscité par 382 026 internautes sur le site de l'hebdomadaire comparativement à 18 353 votes pour Zuckerberg.

D'ailleurs pendant ce temps, la petite entreprise de Mark Zuckerberg nous fiche de mieux en mieux

Manning torturé

  • WikiLeaks: Bradley Manning en isolement par Jean Marc Manach sur Owni. "Manning est soumis depuis des mois, de façon constante, à un isolement inhumain, abrutissant, propre à lui nier toute forme de personnalité, voire à le rendre fou, sans même avoir jamais été condamné pour quoi que ce soit."

Ce jeune homme est né le 17 Décembre 1987, c'était son anniversaire cette semaine, l'occasion de faire un don pour sa défense et c'est bientôt Noël

Loppsi

Il est 22h20 le 15 décembre 2010 en France, l'article 4 de la loi Loppsi 2 qui met en place la censure d'internet, vient d'être voté à l'Assemblée Nationale. 27 députés étaient présents sur 577 sièges.

  • LOPPSI: Censure administrative du Net adoptée, les pédophiles sont tranquilles par la Quadrature du Net. Le filtrage de sites pédopornographiques revient à se donner bonne conscience au mépris de la liberté de communication. En effet, le blocage de sites n'empêchera en rien les criminels de prospérer en se livrant à la production et à la distribution de contenus à caractère pédopornographique. "Le cheval de Troie de la protection de l'enfance ouvre la porte, par ce vote, à la censure généralisée du Net. Le rejet par les députés du contrôle par le juge en est la preuve éclatante" Jérémie Zimmermann
  • Bluetouff exédé prend le maquis : EOT
    Ce blog ne diffuse plus :
    Hier à 22h20, 27 gus (sur 577) dans un hémicyle se sont prononcés en faveur de la censure pure et simple, sans l'intervention d'un juge. La lutte contre la pédopornographie est officiellement devenue prétexte au déploiement d'outils dangereux. La France vient de rejoindre l'Iran et la Chine, je n'ai jamais eu aussi honte de ma vie d'être français.
    Pour ces raisons et puisque LOPPSI redéfinit à sa manière la liberté d'expression, je vais également redéfinir à la mienne l'exercice de cette liberté... en prenant le maquis, en bloguant de manière anonyme, loin de cet internet français devenu nauséabond.

ben oui, c'est bien la question !

Le dej

Vraiment il est fort notre président, monsieur Sarkozy ! Au lendemain de l'adoption du fameux article 4 qui permet la censure d'internet en France sans juge, sans contrôle, sans rapport, sans la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL), il invite à sa table une petite équipe de blogueurs influents et d'entreprenants entrepreneurs du net. Bravo. Non, vrai, c'est bien d'aller causer. Mais faut pas croire que vous avez été écoutés les gars.

Je n'ai rien à dire. Maître Eolas regrette qu'il n'y ait pas eu de femmes invitées. Bravo. Manquait Carla quoi.

C'est moins mauvais. D'ailleurs on comprend mieux ce que veut dire Monsieur Planche, il parle geek comme vous et moi, il ne s'est pas pris la grosse tête parce qu'il a mangé à l'Elysée. En plus il y est allé sans cravate, c'est dire s'il est un geek comme nous. Bof, moi je ne suis pas geekette. Son optimisme m'attriste profondément. A croire qu'il n'a pas vu comment nous les écolos, parce que là moi je suis écolo je sais de quoi je parle, comment nous avons cru au Grenelle de l'environnement et comment Monsieur le Président de la République a fini par nous dire clairement quelques mois plus tard "l'environnement ça commence à bien faire". Sans parler ni nucléaire, ni OGM, il suffit de voir comment la loi de finance de 2011 défavorise la conversion à l'agriculture biologique mais encourage les sacs plastiques. Monsieur le Président de la République veut garder sa place ou pousser un dauphin, ou sortir la tête moins basse, peut importe : tout ça n'est QUE de la COMMUNICATION. Parce que lorsque les Français sont mécontents, Monsieur le Président de la République dit haut et clair à chaque fois (vous n'avez qu'à regarder la télé ou écouter la radio) qu'il a fait une erreur de communication. Pas une erreur de programme, de loi ou de décision, non, de communication. Normal c'est un fils de pub. Pis il parle bien, il est avocat comme Maître Eolas.

N'est-ce pas ? Pourtant il serait temps de voir le monde comme il va messieurs les gouvernants et de consulter les gens concernés AVANT de promulguer des lois liberticides

Hortefeux

Monsieur le Président de la République qui parle bien comme un avocat et un fils de pub nous l'avait pourtant promise cette République irréprochable !!!

Pour ceux qui ne sont pas français et qui tomberaient là par hasard, ce monsieur Hortefeux est notre Ministre de l'Intérieur. C'est le chef des flics, ceux qui attrapent les méchants en principe, qui font respecter l'ordre et la loi. Merde alors !

Franchement, non mais vraiment, là maintenant qu'ils nous gouvernent depuis plus de 3 ans, comment peut-on offrir la moindre petite parcelle de confiance à un seul des membres de ce gouvernement ? Les gars du déjeuner, vous me faites pitié.

Alors quoi faire ?

Avec tout ça j'ai lu plusieurs fois "faut utiliser un VPN" oui oui mais bon, pas n'importe comment ni n'importe lequel

En tous les cas, il revient à la mode de s'héberger à la maison.

Autre bonne idée :

ça serait bien d'avoir ça en France par qu'ici, c'est l'Etat qui vend nos données pour arrondir ses fins de mois !

  • Carte grise : l'Etat veut revendre nos données personnelles Par Corinne Lepage sur Rue89. "‎même si l'Etat est impécunieux, il est immoral qu'il fasse sa trésorerie en bafouant les libertés individuelles et en vendant des informations qu'il collecte à titre obligatoire de la part des citoyens, et sans les prévenir pour leur permettre de le refuser."

Il reste les actions sauvages comme celles des Anonymous que Richard Stallman associe à des manifs de rue sur le web. L'encombrement des serveurs, c'est exactement ce qui est pratiqué lors des manifs sur Second Life. Attention, en France on peut le faire tant qu'il n'y a pas de préfet sur le web /-) 

Il y a aussi les projets de Déclaration des Droits de Internautes, Voici celle du Parti Pirate :

Et ne vous privez jamais de signer une pétition :

  • Pétition Avaaz WikiLeaks : Stoppez la répression
: Au gouvernement des Etats-Unis et aux autres pays et grandes entreprises qui sont impliqués dans la répression contre WikiLeaks: "Nous vous appelons à arrêter immédiatement la répression dont WikiLeaks et ses partenaires sont victimes. Nous vous exhortons à respecter les principes démocratiques et les lois garantissant la liberté d’expression et la liberté de la presse. Si WikiLeaks et les journalistes avec qui il collabore ont enfreint des lois, ils devraient être poursuivis en justice selon la procédure régulière. Il ne devraient pas être soumis à une campagne d’intimidation extra-judiciaire." Déjà 687 477 signatures.

Infowar : depuis la veille du 1er jour

Posté par Nessy à 00:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

14 décembre 2010

Infowar - J8 de l'Empire - LOPPSI / Assange icône

Articles récoltés au long de la journée, la dernière mise à jour sera faite vers minuit.

Wikileaks is currently mirrored on 2130 sites (updated 2010-12-14 12:56 GMT)

censorship_1

----


Infowar : depuis la veille du 1er jour

infowar_barlow

13 décembre 2010

Infowar - J7 de l'Empire

Articles récoltés au long de la journée, la dernière mise à jour sera faite vers minuit.

---

  • Et si Wikileaks était une chance ? par Fabrice Epelboin sur ReadWriteWeb. "Tout comme il était difficile d’expliquer, hier, à des néophytes, qu’essayer d’arrêter le piratage de mp3 était techniquement une illusion, et que le plus efficace consistait à s’adapter à la situation, il est tout aussi complexe d’expliquer pourquoi Wikileaks ne s’arrêtera pas, et qu’il faudra faire avec. C’est comme ça. A partir du moment où une information est numérique, c’est comme ça."

----

 


Infowar : depuis la veille du 1er jour

infowar_barlow

12 décembre 2010

Infowar - J6 de l'Empire - wikirebels etc.

Articles récoltés au long de la journée, la dernière mise à jour sera faite vers minuit.

gawker_hacke   

Gawker s'est fait hacker

  • Gawker hacké, la base de mots de passe crackée sur wecho. "Gawker avait indiqué plus tôt qu’ils avaient une sécurité 100% incrackable qu’ils invitaient à tester. Une discussion sur 4chan et sur des IRC s’est enflammée et a conduit au hack."

  • La guerre d’anonymous par Yann Leroux sur Psy et Geek ;-) "Le hacker a dans l’imaginaire une place particulière. Blanc ou noir, il fait avec les puissances informatiques. Il est un être solitaire, habité par la passion de savoir et de pénétrer. "

  • Wikileaks n’est pas une révolution, mais un soubresaut par Cyrille Frank sur mediaculture. "Le monde ne sortira pas changé de l’avènement de Wikileaks. Sa naissance traduit plutôt un changement de la société qui a déjà eu lieu. Mais pas de panique, il s’agit d’un ajustement limité du rapport de forces, pas d’une révolution."
    "Ne nous leurrons pas, en dépit de ces spectaculaires victoires de la guérilla Wikileaks, il n’y a pas de véritable changement dans le rapport des forces entre gouvernants et citoyens. Les premiers dominent toujours les seconds. Ce sont les citoyens qui sont de plus en plus analysés,  fichés, traqués par les Etats, pas le contraire. Le risque de totalitarisme n’est pas du côté des citoyens, mais bien des gouvernements."

Wikirebel [le docu du moment] en court de sous-titrage

 

Rap News 5: Wikileaks & the war on journalism (ft. Julian Assange)

---


Infowar : depuis la veille du 1er jour

infowar_barlow



11 décembre 2010

Infowar - J5 de l'Empire - Résumé des épisodes précédents

Le film sur Wikileaks

Le film sur Wikileaks, qui doit être diffusé à la télévision suédoise, ce dimanche 12 décembre a été mis en ligne par la SVT, samedi en fin d’après-midi.

Résumé des épisodes précédents

Hier soir j'évoquais en chat sur facebook (eh oui) la ressemblance entre l'Infowar qui se déroule sous nos yeux avec un scenario hollywoodien. Un spectacle en 3D qui se déroule sur plusieurs scènes dans le monde.  Mais c'est peut-être seulement mon regard sur les évènements :)

assange_truth

Voici le résumé des épisodes toujours en cours :

Intro :

Le 3 décembre 2010, un ministre du gouvernement français à l’Industrie, l’Énergie et l’Économie numé­rique, Monsieur Eric Besson, déclare : "La France ne peut héber­ger des sites inter­net qui violent le secret des rela­tions diplomatiques." Le site est celui de l'agence de presse Wikileaks, qui envoie à cinq grands journaux depuis quelques semaines, des câbles "secrets" de diplomates américains. Le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, est sous mandat d'arrêt international d'Interpol pour avoir pratiqué le "sexe par surprise", c'est-à-dire sans préservatif en Suède.

"Reste que personne, y compris parmi ceux qui en condamnent vigoureusement la divulgation, n’a contesté la validité des milliers de télégrammes échangés entre les États-Unis et leurs diplomate"
Jean-Noël Lafargue

épisode 1 La Guerre des G33ks, Wikileaks Mirrors

Chassé de son hébergeur Amazon, mal accueilli par le gouvernement qui dirige actuellement la France, le site Wikileaks est reproduit par des internautes à de nombreux exemplaires. Tous les jours quelques sites miroirs de Wikileaks sont créés. Hier soir c'était le tour du journal français d'opposition actuelle, Libération.

Même la CIA pourrait en hébergé un, histoire d'avoir les infos de Wikileaks à chaud. Info ou intox ? Relisons Jean-Noël Lafargue, "Plus le site aura de succès et plus la tentation de l’instrumentaliser et d’en faire un outil de propagande sera grande." Bah, j'aurais fait pareil, en même temps, ça en fait un de plus, c'est plutôt bien.

épisode 2 Avenge Assange ou le Complot des Anonymous

Chaque attaque de l'Empire provoque une réaction vive et attendue des Anonymous.

Operation_payback

Ben oui, le logiciel LOIC enverrait l'adresse Internet de l'attaquant dans chaque message (à moins d'utiliser Tor). Hum, sortez couverts !

épisode 3 L'Empire contre-attaque

  • censuré dans de nombreux pays, tels que la Chine, le Vietnam, le Zimbabwe, la Thaïlande et la Russie.
  • 02/12/2010 lâché par son hébergeur Amazon
  • 03/12/2010 suspension du compte PayPal
  • disparition des registres DNS de EveryDNS, filiale de Dynamic Network Services (ce qui relie le nom wikileaks.org au serveur)

épisode 4 Les mutins à l'abordage !

Rien n'arrêtera la divulgation de la vérité.

---

Articles récoltés au long de la journée, la dernière mise à jour sera faite vers minuit.

Infowar : depuis la veille du 1er jour

infowar_barlow

Infowar - J5 de l'Empire - LOPPSI NON !

Et si tout ce ramdam dans les médias sur Wikileaks n'était qu'une poudre de perlimpinpin jetée aux yeux pour renforcer notre surveillance avec la fausse et mauvaise excuse de la sécurité ?

La France est-elle un terrain d'expérience pour tuer les démocraties ?

3615internet

Illustration : "3615 internet en 2010 rien n'a changé" par Geoffrey Dorne

 

Les débats sur LOPPSI 2 "la loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure"auront lieu en séances du 14 au 21 décembre. Sous le prétexte de renforcer notre sécurité, c'est une loi franchement liberticide.

Loppsi, non à la censure du net

 

  • Comment l’affaire Karachi entretient le «tous pourris» par Aymeric Pontier sur Ownipolitics le 10/12/2010. "Tuer une démocratie n’est pas une mince affaire. Il faut beaucoup de patience et de volonté. Le peuple qui se libéra autrefois du joug despotique de tyrans, pas vraiment éclairés, est très attaché à sa Liberté. Il faut donc, pour réussir cette entreprise, le détourner des principes démocratiques jusqu’à lui faire croire qu’une dictature ferait aussi bien l’affaire."

C'est vrai, à quoi bon vouloir défendre les libertés fondamentales en France, tout le monde s'en fout, les chiffres sont là. Autant parler du temps qu'il fait, de la neige tout ça :

Et pour en rigoler un peu tout en s'instruisant :

 

55 organisations nous alertent contre les dérives de la loi Loppsi

Les organisations membres et partenaires du Collectif Liberté Égalité Justice (CLEJ), inquiètes de l’absence de réel débat concernant ce texte, tiennent à alerter les citoyens sur les dérives dont il est porteur, qui mettent en péril les équilibres démocratiques de notre pays.

Parmi ces 55 organisations :

Cap 21 et Europe Ecologie/Les Verts

  • LOPSI 1, LOPPSI 2 et courage sénatorial sur le blog-notes de Corinne Lepage le 12/09/2010 : "Nous savons tous qu’après la presse écrite, après le fichage qui se banalise (Edvige est en fait appliqué cependant que les moyens de la CNIL sont stagnants voire en régression) et dans la politique de destruction systématique des contre-pouvoirs en France, Internet est dans le collimateur du gouvernement [...] La mainmise sur le contrôle du net et son utilisation à des fins partisanes est donc désormais possible ; il est peu probable qu’un tel système soit compatible avec la Charte des droits fondamentaux et la Convention européenne des droits de l’Homme."
  • LOPPSI: sommes-nous des pigeons? Une tribune de Corinne Lepage, eurodéputée, et de Pierrick Prévert, responsable projet NTIC Cap21 le 16/02/2010. "Il ne faut pas s'y laisser prendre. Le filtrage, la censure, ne résolvent aucun problème, pas plus qu'ils ne protègent réellement les citoyens. Cela revient tout juste à considérer que si personne ne peut constater une dérive, alors celle-ci n'existe plus."
  • Corinne Lepage attaque la surveillance généralisée (Hadopi, Loppsi et Herisson) par Emilien Ercolani sur linformaticien le 15/09/200. Dans un livre qu’elle publie gratuitement sur le web, « Entre colère et espoirs », Corinne Lepage présidente de Cap21 a des propos légèrement sulfureux, accusateurs. Extraits du livre dans cet article : « ...les ambitions présidentielle et gouvernementale de ficher les Français continuent de plus belle… Il existe aujourd'hui 45 fichiers qui permettent le contrôle de près de 30 millions de Français. Sept nouveaux fichiers sont en préparation cependant que les moyens de la commission nationale informatique et liberté ne cessent de se réduire tant sur le plan matériel que sur le plan juridique. Le projet HADOPI ne constitue en réalité qu'un moyen de ficher les internautes au prétexte de leur donner les moyens de pouvoir constituer leur bonne foi grâce au suivi permanent de leurs activités informatiques. Le projet hérisson dont il est question dans une autre chronique s'inscrit dans la même logique ainsi que le projet LOPSI 2. Il semble que désormais le gouvernement soit de thé de tout ce qu'il est nécessaire pour contrôler les citoyens français en dehors de la sphère Internet ; la bataille se livre désormais sur Internet ».

L'association Halem, Habitants de Logements Éphémères ou Mobiles

derniers articles :

  • LOPPSI 2 : le rapport de la Commission des lois 06/12/201. Article 32 ter A extrait : "la création de ces campements, qui s’apparentent souvent davantage à des bidonvilles, est susceptible de menacer la salubrité, la sécurité ou la tranquillité publiques." Le mot important nous semble être « susceptible de menacer la salubrité... », car c’est au préfet qu’il appartiendra d’évaluer arbitrairement cette "susceptibilité". N’importe quel habitant "hors norme" est donc menacé d’éradication par cet article car ce n’est une infraction constituée qui sera réprimée par l’application de cet article, mais la "susceptibilité" de la commettre. Le terme "établir" est présenté ici opposé à "mobile" lui même opposé à "durable", ce qui constitue une confusion totale des notions de temps et d’espace qui renforce l’arbitraire dans l’application de l’article.
  • LOPPSI-2 LETTRE OUVERTE À NOS PARLEMENTAIRES 22/11/2010 L’article 32 ter A crée une procédure d’exception, expéditive et arbitraire, à l’initiative du Préfet et en l’absence du juge, pour expulser les habitants installés de manière « illicite ». L’article prévoit également la destruction des biens, ainsi qu’une amende de 3750 € pour le propriétaire du terrain, public ou privé, qui s’opposerait à ces procédures arbitraires. Nombreuses sont les personnes qui risquent d’être concernées par cette disposition répressive : les occupants d’habitats de fortune, les gens du voyage, les ménages occupant des locaux et maisons construits sans permis, les occupants d’habitat alternatif, les habitants de mobile-homes.

La Quadrature du Net

  • LOPPSI à l'Assemblée : Rejetons la censure du Net ! Paris, 9 décembre 2010 -- La guerre lancée par les gouvernements américains et français contre WikiLeaks montre combien il est important de protéger Internet de la censure politique. Mardi prochain reprend à l'Assemblée nationale le débat sur le projet de loi LOPPSI, dont l'article 4 met en place une censure administrative du Net au prétexte de lutter contre la pédopornographie. Si l'objectif semble louable, de telles mesures se révèlent non seulement inefficaces, mais aussi contreproductives. La protection de l'enfance est en fait instrumentalisée au profit d'une mise sous contrôle d'Internet. Tous les citoyens soucieux de préserver cet espace d'expression et de partage qu'est Internet doivent alerter leurs députés et les appeler à rejeter la censure du Net.

INFOWAR Jour 5 de l'Empire, autres articles lus ce jour

  • Parmi Les dernières révélations de WikiLeaks sur lesoir.be : ENVIRONNEMENT . L’ex-ministre français de l’Environnement Jean-Louis Borloo, après l’échec du sommet de Copenhague sur le climat, a indiqué à l’ambassadeur américain à Paris : “la clé pour faire avancer les négociations est d’abandonner l’idée d’un traité légalement contraignant en faveur d’un système d’engagements nationaux”, selon une note de février 2010, publiée par Le Monde.fr

  • Voyage dans les entrailles de WikiLeaks Par Le Point.fr (source AFP) : "Et lui demander ce que ses clients diffusent via les serveurs entreposés chez Banhof "revient à demander au facteur s'il ouvre le courrier"

Deux liens donnés par Cwicket :

   

Articles récoltés au long de la journée, la dernière mise à jour sera faite vers minuit.

Infowar : depuis la veille du 1er jour

infowar_barlow


10 décembre 2010

Infowar - J4 de l'Empire - LOPPSI non à la censure du Net

LOPPSI à l'Assemblée : Rejetons la censure du Net !

La Quadrature du Net

Loppsi, non à la censure du net

  • WikiLeaks et le contrôle d'Internet Jérémie Zimmerman sur Mediapart le 06/12/2010. "Hélas, cette censure insidieuse d'un pouvoir politique instrumentalisant les intermédiaires techniques d'Internet est déja en train de se déployer à grande échelle. En Europe, avec la directive «protection de l'enfance» bientôt débattue au Parlement européen, et en France avec l'article 4 de la Loppsi (3), ce procédé se trouve institutionnalisé au prétexte de la lutte contre la pédopornographie, contre laquelle il se révèle parfaitement inefficace. "

Lu dans la journée

  • WikiLeaks : "Nous avons subi des attaques d'une rare intensité" par Alexandre Piquard sur lemonde.fr. « Nous avons subi des attaques d'une intensité rare : pendant quatre heures, un DDoS d'une ampleur peu commune sur Internet, de l'ordre de la dizaine de gigabits par seconde. Peu d'hébergeurs dans le monde sont capables d'assumer de telles attaques. Pour moi, c'est la raison pour laquelle Amazon a cessé d'héberger WikiLeaks. La raison de leur défection était autant politique que technique. » « Après les attaques informatiques massives, nous faisons face à des atteintes qu'on appellerait "semi-juridiques". »

  • Wikileaks : Pillay inquiète des pressions sur le site et ceux qui l'hébergent vu sur  "L’ONU au secours de WikiLeaks ?" de Jean Marc Manach. ONU : La haut-commissaire aux drois de l'homme dénonce la censure et les pressions exercées contre WikiLeaks : « Je suis préoccupée par des informations faisant état de pressions exercées sur des compagnies privées, dont des banques, des sociétés émettrices de cartes bancaires ainsi que des fournisseurs de sites internet, pour qu'ils ferment leurs lignes de crédit pour des dons destinés à WikiLeaks », a-t-elle souligné lors d'une conférence de presse à Genève, dénonçant aussi les pressions existantes sur les hébergeurs du site». Fin novembre, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon avait rappelé que les activités de l'ONU sont transparentes.

  • Wikileaks : Les sales méthodes de Pfizer révélées par Napakatbra sur Les mots ont un sens. Lu plus tôt sur le Guardian. Pfizer, leader mondial de l'industrie pharmaceutique, a fait pression (avec succès) sur le procureur général du Nigéria pour qu'il abandonne une action en justice. En cause, un essai pharmaceutique controversé qui a provoqué la mort de 11 enfants.

Cwicket / Laurent Le Besnerais sur twitter : et maintenant , après les sites miroirs, un fork de WikiLeaks :) 

neige_tour_eiffel

Dernières news d'hier

  • Facebook refuse d’expulser Wikileaks de son site par Marshall Kirkpatrick sur ReadWriteWeb. «La page Facebook de Wikileaks ne viole aucun de nos standards en matière de contenus, et nous n’avons pas remarqué de contenus sur leur page contraires aux règlement de Facebook».
  • Wikileaks: Anonymous stops dropping DDoS bombs, starts dropping science par Sean Bonner sur BoingBoing. Les Anonymous auraient décidé de ne plus faire d'attaque Ddos, mais de lire vraiment les câbles que Wikileaks a publié, de trouver les passages les plus intéressants qui n'ont pas encore été publiés, puis les faire connaître. Les Anonymous répètent souvent la citation d'Orwell "Dans des temps de tromperie généralisée, le seul fait de dire la vérité est un acte révolutionnaire." On dirait qu'ils ont décidé de prendre ces paroles à cœur.

operation_leakspin

 

Articles récoltés au long de la journée, la dernière mise à jour sera faite vers minuit.

Infowar : depuis la veille du 1er jour

infowar_barlow

Infowar - The most dangerous man in America

A fouiner sur le web on trouve des trucs sympas. D'abord cet échange de tweets :

Ellsberg_Coelho

qui m'amènent au blog de Paolo Coelho : The most dangerous man in America

Puis à cette video de Daniel Ellsberg.

 

- - -

Infowar : depuis la veille du 1er jour

infowar_barlow

Posté par Nessy à 01:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 décembre 2010

Infowar - Jour 3 de l'Empire

"Donc, la honte sur Barack Obama, Eric Holder, et tous ceux qui crachent des platitudes sur l'intégrité, la justice et la responsabilisation tout en permettant à des criminels de guerre et des tortionnaires de marcher librement sur la terre." Daniel Ellsberg

Avaaz lance une pétition :

WikiLeaks : Stoppez la répression


Wikileaks  :  Stop the crackdown

avaaz_wikileaks

Dernières news de la journée

 

Vu cet aprèm

  • Wikileaks & Operation Payback Vs Cwicket « le mot du Cwicket / Laurent Le Besnerais. Le Cwicket pousse lui aussi son coup de gueule et ne dit pas QUE du bien de WikiLeaks, il tape aussi sur les Anonymous.
  • Venger Julian Assange, la nouvelle croisade des Anonymous par Camille Gévaudan sur ecrans. "Ils déclarent la première « infoguerre » de l’Histoire, annoncent des attaques informatiques contre les puissants qui veulent faire taire Wikileaks." Ah donc, Camille Gévaudan dit "infoguerre" en français. Pourquoi pas "guerre de l'information". Non ?

 

Lu ce midi

  • Le « story-telling » contre l’information par Cyrille Frank sur Mediaculture. En marge de l'affaire Wikileaks mais un éclairage sur l'information, ça reste donc dans le sujet. "Pour intéresser désormais le public, il faut lui raconter une histoire susceptible de l’émouvoir. Une pratique ancienne qui présente des risques déontologiques." "L’intelligence n’est tout simplement pas rentable". Dormez Braves gens. Ne vous fatiguez pas le cerveau. Très bon article.

  • Résistance ! par Pierre-Olivier Carles : Pierre-Olivier positive ! : "Internet rend le Monde plus libre et meilleur… ou du moins est en passe de le faire." Pourquoi pas. D'ailleurs, je partage aussi son optimisme, il faut rester prudent et attentif à ce qui ressortira de cette affaire, certes, mais le retour en arrière n'est pas envisageable. "Wikileaks, quelle que soit l’issue de cette affaire, aura été le détonateur d’un changement profond de notre Monde. J’ai le sentiment qu’il convient de s’en réjouir pour nos enfants, même si je reste très inquiet des souffrances à venir le temps de la « transition ». Il y a peu de révolutions qui ne se passent pas dans la douleur."
  • Wikileaks dynamite la Loppsi par par Fabrice Epelboin sur ReadWriteWeb. Sans doute l'article le plus important de la journée ! "Les Français pourront demain plaider l’ignorance, tout comme leur parents peuvent le faire en guise d’excuse face aux désastres écologiques initiés tout au long du XXe siècle. Les politiques, eux, n’en auront pas la possibilité." Si vous n'en lisez qu'un choisissez celui-là. Vous comprendrez tout l'enjeu de l'affaire Wikileaks.

La Quadrature du Net signale :

Une info du Parti Pirate sur twitter : "WikiLeaks: les diplomates US relèvent la complaisance et la consanguinité de la presse française"

La presse classique n'a pas bonne presse aujourd'hui sur internet. Le câble 07Paris306, de l'Ambassade américaine à Paris donnera aussi :

Voir également l'article de Pierre Chappaz noté plus haut.

 

En conclusion de la journée d'hier :

anon_operationn

Les inquiétudes de Bluetouff après l'attaque au DDoS sur le site de Visa.com par les Anonymous, la possibilité d'avoir des problèmes avec ses cartes bancaires et avec l'accès à twitter , ce qui peut être gânant et/ou grave.

"Un bruit commence à courir, des cartes bleues, beaucoup, seraient actuellement dans la nature… combien ?"

Les inquiétudes de Jean-Michel Planche qui, lui, envisage clairement "le pire".

"Le 8 Décembre, sans faire de catastrophisme, nous avons assisté au début du Pearl Harbourg de l’Internet. Et le pire va arriver."

"J’ai bien peur qu’Assange ait mis le doigt, sans vraiment comprendre ce qu’il faisait, dans quelque chose qui l’a dépassé. Il a réveillé le Kraken."

AUTRES ARTICLES du 08/12/2010

  • Passionnant Julian Assange… La Plume d'Aliocha. "Il nous interroge sur notre rapport à l’information, au secret, à la transparence, au pouvoir. Il est l’enfant génial et monstrueux de son époque, l’indice de ce que sera demain. D’un futur qu’il faut, au choix, souhaiter ou redouter."
  • "Je n’ai jamais vu un tel acharnement, et c'est très inquiétant" Interview de Cédric Manara, professeur de droit à l’Edhec, par par Erwan Cario sur liberation.fr. "Que ce soit pour des affaires de contrefaçon, pour des ventes aux enchères d’objets nazis, pour le cybersquatting ou pour des sites illégaux de jeux d’argent, les affaires prenaient du temps.""J’ai peur qu’on ait à faire face rapidement à un Patriot Act version Internet pour reprendre la main sur ce qui circule sur le réseau. Et s’affranchir des délais et des contraintes de la justice."
  • Une "gorge profonde" parle de WikiLeaks par Christophe Colinet sur ElectronLibre "Certains soupçonnent Julian Assange d’être un agent américain... [...] La balle est maintenant dans le camp des médias. Le choix des informations qu’ils divulguent est un acte politique."

"Wikileaks en dessin animé !" dégotté par Geoffrey Dorne

 

Articles récoltés au long de la journée, la dernière mise à jour sera faite vers minuit.

Infowar : depuis la veille du 1er jour

infowar_barlow



  1  2  3  4  5    Fin »